26 février 2018

Après nous tome 1: Au commencement par Myra Eljundir

Auteur: Myra Eljundir
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 369
Parution: 23 novembre 2017


Quatrième de couverture: 

Les visages les plus angéliques sont les masques des démons les plus cruels. 

Jeune fille à la beauté ensorcelante et à la voix envoûtante, Jezebel Kern a tout pour être heureuse... Mais elle porte en elle un secret qui la ronge chaque jour davantage... 
Lorsque ses parents meurent dans un terrible accident, Jezebel découvre une effroyable vérité sur son passé et le leur. Elle se sent trahie, son univers s'effondre. Y a-t-il un lien avec son secret ? Qui est-elle vraiment ? 
Il est des questions dont il vaut mieux ne jamais connaître les réponses... Celles que Jezebel trouvera risquent bien de faire vaciller ses croyances comme sa raison. 

Mon avis: 

Cette lecture m'a été envoyée par Collection R Canada, que je tiens à remercier ! La couverture m'avait tout de suite accrochée (de même que la réputation de l'auteure, qui a aussi écrit la série Kaleb) et j'ai donc décidé de m'y lancer tête première, sans avoir lu le résumé (Ah, quelle personne superficielle je suis!) Toutefois, si vous avez envie de le lire, je vous déconseille fortement le résumé qui est sur les versions françaises du livre, puisque celui-ci révèle plus de la moitié de l'intrigue ! Je vous conseille plutôt notre cher résumé canadien, qui semble avoir corrigé ce petit défaut ! 

Nous rencontrons ici Jezebel, jeune adolescente, qui déménage dans une famille d'accueil à la suite du décès de ses parents dans un accident de voiture. Nous la voyons donc s'adapter tranquillement à son nouvel environnement, notamment sa nouvelle école. Toutefois, Jezebel a un secret qu'elle tente à tout de prix de cacher au monde, afin de limiter les répercussions qu'il pourrait entraîner: sa voix est magique ! Mais il ne faut pas vous y tromper, nous ne parlons pas ici d'une belle petite magie toute mignonne ! Quelles en seront les répercussions ?

Quand j'ai commencé ce roman, je m'attendais à retrouver des éléments d'un univers fantastique. Tant la couverture que le résumé le laissait présager. Or, ce n'est pas vraiment ce à quoi j'ai eu droit : on m'a offert une histoire contemporaine avec des relents de fantastique, plutôt que le contraire. Je suis d'abord restée un peu surprise par cette tournure, mais j'ai fini par m'y faire. Là où le bât blesse vraiment, c'est plutôt par rapport à la lenteur de la progression de l'intrigue ! Au bas mot, il ne se passe strictement rien jusqu'à la page 250, où l'histoire devient ENFIN intéressante. Je sens ici non pas une erreur de la part de l'auteure, mais plutôt une volonté de prendre son temps et de bien présenter les différentes caractéristiques de ses personnages. C'est pourquoi, pour moi, cette histoire n'était qu'un tome Préquel, et ne peut pas faire office de tome 1. En fait, si l'auteure voulait faire un premier tome, elle aurait dû commencer son histoire à partir du moment où d'autres personnages entre en jeu, soit dans les alentours des pages 250-300.

Attardons-nous maintenant aux personnages. Tout d'abord, Jezebel ne m'a pas fait une grande impression. En fait, on dirait qu'elle a deux personnalités, qui ne sont pas du tout capable de s'imbriquer l'une dans l'autre. Mais le pire avec elle, c'est qu'elle montre une attitude selon laquelle elle ne veut pas trop s'attacher aux gens qui l'entourent, mais en même temps elle finit en couple après seulement quelques heures à l'école...! Et on nous sert du "Je t'aime, moi non plus" à n'en plus finir, avec des reproches à l'autre parce qu'il n'est pas assez amoureux et impliqué dans la relation (qui, je le rappelle, s'élève à 2 jours d'existence) Mais hey, il fallait bien qu'il y ait de la romance, c'est un livre destiné aux adolescents ! Et tout ça en plus de la scène torride déplacée que l'auteure nous présente, parce qu'il faut vraiment démontrer que les adolescents ont des hormones ! (soupir) Bref !

Toutefois, j'ai plutôt apprécier les personnages de Noé et de Rowan, plus particulièrement lorsqu'ils sont le plus loin possibles de Jezebel. Leur relation est incroyable, de même que leur caractère individuel, et je les adore tout bonnement ! Leur famille est aussi un exemple d'ouverture très intéressant, que l'on ne retrouve pas forcément dans tous les romans du même genre, ce qui donne une certaine fraîcheur à l'histoire !

Pour ce qui est de la plume de l'auteure, je dois avouer que je ne l'ai pas particulièrement remarquer durant ma lecture. Habituellement, c'est un bon signe qu'elle était fluide et d'assez haute qualité pour que le tout coule facilement, avec un champs lexical d'émotions négatives et de méchanceté qui était assez présent ! Le seul petit point que j'ai moins aimé à ce niveau était le changement de narrateur à l'intérieur d'un même chapitre, ce qui faisait que l'on pouvait se retrouver rapidement mélangé sur la personne que l'on suivait à certains moments ! Je voulais aussi faire une mention toute spéciale au Prologue, qui était tout simplement génial !

En bref, je termine cette lecture avec un avis mitigé, notamment par le fait que l'histoire n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais, et qu'en plus elle a pris des centaines de pages avant de réellement démarrer. Je n'ai pas non plus su apprécier les relations que développent Jezebel avec son entourage, même si je dois reconnaître que l'un des points forts de l'auteure consiste à développer des personnages complexes, et des anti-héros de surcroît ! Je crois que je me pencherai sur la suite, en me croisant les doigts pour qu'il mette en avant plan les aspects fantastiques de l'intrigue et que celle-ci avance plus rapidement !

Encore une fois, merci beaucoup à Collection R Canada pour l'envoi !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire