23 janvier 2021

Bilan de l'année 2020


 Bonjour à tous ! 

On se retrouve aujourd'hui pour faire le bilan livresque de l'année 2020 ! 

Comme tout le monde, cette année a été très différente pour moi. Entre les différents confinements et le télétravail par intermittence, il fallait trouver le temps, l'énergie et la motivation pour se divertir et passer le temps… Heureusement, ces périodes de "pause" m'ont permis de prendre le temps de lire, afin de m'aider à fuir, ne serait-ce que quelques heures, la réalité. 

Cette année, mes lectures étaient faites au gré de mes envies, ce qui a entraîné une diversification des genres des livres que j'ai lu. En effet, afin de ne pas me saturer d'un genre (comme la fantasy), j'ai opté pour la stratégie de lire en alternance un livre de fantasy (young adult ou adulte) et un livre d'un autre genre, que ce soit contemporain, romance ou historique ! Cela m'a permis de faire de nombreuses découvertes, mais de nombreuses déceptions également... Et notons que je suis complètement incapable de ne pas finir un lire que j'ai commencé même si je ne l'apprécie pas ! 

Voici donc mon bilan pour mes résolutions livresques de 2019: 

  • J'ai lu un total de 31 livres sur l'objectif de 18 que je m'étais fixé; 
  • Bien que j'ai lu beaucoup de livres, j'en ai acheté tout autant, faisant en sorte que ma PAL est actuellement de 29 livres, alors que l'objectif était de la réduire sous la barre des 20 livres; 
  • Bilan de mes séries: En cours: 29 contre 36 en 2020, En attente: 6 contre 3 en 2019 et Terminées: 39 contre 32 en 2020); 
  • J'ai mis à jour ma Wishlist et mes Sagas sur Livraddict; 
  • J'ai lu Dark Moon et Tortues à l'infini, mais je n'ai toujours pas lu Les épées de la nuit et du jour et Le Don;  
  • J'ai relu la trilogie de La 5e vague de Rick Yancey et la saga de La passe-miroir par Christelle Dabos, mais il me reste à relire Eon et le douzième dragon par Alison Goodman, Une braise sous la cendre par Sabaa Tahir et les Percy Jackson par Rick Riordan; 
  • J'ai lu la série Fils-des-brumes par Brandon Sanderson. 

Et maintenant, mes coups de cœur et déceptions de l'année: 

Coups de cœur de l'année 2020: 

   
 

Mes déceptions de l'année 2020 : 

  
 

Résolutions livresques de l'année 2021: 

Considérant que nous ne savons pas du tout ce que l'avenir nous réserve dans les prochains mois, et même peut-être dans la prochaine année, les objectifs que je me fixerai ici se veulent être de simples guides que je consulterai de temps à autres afin de choisir mes lectures, mais ne se veulent en aucun temps contraignant. La lecture doit, après tout, demeurer un plaisir ! 

Les objectifs que je souhaite atteindre: 

  • Lire au moins 24 livres; 
  • Réduire ma PAL à moins de 20 livres; 
  • Terminer ou mettre à jour le plus de séries possibles (En cours: 28 sagas, En attente: 6 sagas, Terminées: 39 sagas);
  • Terminer le plus possible les romans dans ma PAL qui y sont depuis un bon moment: La série Millénium, Le Don, Les épées de la nuit et du jour, Kaïsha tome 2, Métamorphose et Le sang des dieux et des rois; 
  • Les séries que je souhaiterais lire qui ne sont pas dans ma PAL : Le seigneur des anneaux par J.R.R. Tolkien; Les archives de Roshar par Brandon Sanderson; Orgueil et préjugés de Jane Austen; La roue du temps de Robert Jordan; La tour sombre de Stephen King. 
  • Les relectures que je souhaiterais faire: Eon et le douzième dragon par Alison Goodman; Une braise sous la cendre par Sabaa Tahir; Les chevaliers d'Émeraude par Anne Robillard et peut-être les Filles de lune par Elisabeth Tremblay. 

Sur ce, il est temps pour moi de vous laisser, et de vous souhaitez une très belle année 2021 à chacun et chacune d'entre vous ! 

12 octobre 2020

Anan : Le prince par Lili Boisvert

Auteur: Lili Boisvert
Éditeur: Éditions VLB
Collection: ---
Pages: 376
Parution: 15 juin 2020

Quatrième de couverture : 

Le Contient est dominé depuis toujours par le royaume d'Anan, État matriarcal aux armés invaincues qui s'appuie sur un système politique sophistiqué et le pouvoir de ses prêtresses pour assurer sa prospérité. 

Mais voilà qu'un pays longtemps tenu pour négligeable devient soudainement agressif; qu'une marchande cynique place ses pions dans la capitale pour renverser l'ordre établi; et que la souveraine d'un royaume rival exige, en échange d'une alliance militaire devenue indispensable, d'épouser le fils de la reine d'Anan. C'est à Chaolih, capitaine frondeuse au passé trouble, qu'est confié le commandement de l'équipage clandestin qui doit mener le prince à sa future - et terrifiante - épouse. Leur périple traversera une vaste forêt occupée par un peuple mystérieux que l'on dit cannibale...

Mon avis : 

J'ai acquis ce roman à l'occasion de l'événement "Le 12 août, j'achète un livre québécois" de cette année. Je l'ai choisi sur une suggestion qu'une booktubeuse québécoise (dont le nom m'échappe désormais, je suis vraiment désolé!) qui le présentait comme étant un très bon roman de fantasy basé sur l'empire romain, mais matriarcal. 

Dans cette histoire, nous suivons majoritairement la capitaine des armées terrestres du royaume d'Anan, Chaolih, ainsi que sa troupe au cours de leur périple pour conduire le prince sain et sauf à sa nouvelle promise. Les différentes péripéties nous permettent également de découvrir les différents systèmes politiques et martiaux mis en place par les différents royaumes, de même que les caractéristiques plutôt surprenantes d'un autre peuple plus que mystérieux. 

La première chose qui m'a frappée dès que j'ai débuté ma lecture, c'est la très belle plume de l'auteure. Elle utilise un vocabulaire très riche pour dépeindre les lieux et les actions de son récit. J'ai immédiatement senti que j'avais affaire à une auteure très littéraire, qui sait peser chaque mot et les choisit soigneusement pour refléter exactement ses idées. 

Toutefois, bien que les mots étaient très bien choisis et rendaient le texte très beau, il ne m'a pas permis de m'immerger complètement dans l'histoire. Je ne pourrais l'expliquer, mais je n'ai pas été en mesure de m'imaginer tant les endroits que les personnages ont visité que leur apparence. De plus, les dialogues étaient plutôt simples, et ne permettaient pas, de mon point de vue, de sentir réellement l'évolution des émotions des personnages au cours de la conversation. 

Concernant l'histoire en tant que telle, je l'ai trouvé bien développée, mais somme toute assez classique. De plus, les actions se déroulaient très rapidement, ce qui peut être un point positif pour plusieurs lecteurs mais, de mon côté, j'aurais préféré que l'on s'attarde plus longuement sur les différentes péripéties et que l'auteure prenne la peine de bien me situer dans le décors avant de mettre en branle les personnages. Cela rejoint un peu mon observation précédente concernant les descriptions. 

Au niveau des personnages, j'ai trouvé que Chaolih était un personnage intéressant, qui a toujours des plans d'opération un peu foireux pour tout, mais qui parfois réagit un peu trop impulsivement ou de façon inconséquente avec sa formation martiale (notamment lors de la scène à la fin de la première partie du livre). Son passé ne m'a malheureusement pas réellement intriguée ou intéressée. Je ne me suis par attachée à beaucoup d'autres personnages, hormis peut-être Midora.  

Finalement, l'auteure a voulu introduire plusieurs concepts dans son livre, notamment en faisant de la société un état gouverné par les femmes. Elle s'est donc amusée à renverser l'ensemble des concepts, simplement pour en exposer le résultat. Bien que j'ai trouvé l'idée de base très intéressante et originale, je suis finalement venue à la conclusion que cela ne changeait rien à l'histoire dans les faits, hormis que nous suivons majoritairement des protagonistes féminins qui n'apportent pas réellement un nouvel éclairage sur le monde. Je comprends ce que désirait faire l'auteure, mais je crois que le concept aurait dû être encore plus développée, afin que nous puissions constater de réels effets sur la société. Quelles sont les pratiques qui apparaîtraient, et lesquelles disparaîtraient ? Quelles sont les valeurs que les femmes auraient mis de l'avant qui aurait fait en sorte de changer le monde tel que nous le connaissons ? Comment les relations entre les deux sexes sont-elles modifiées par un déséquilibre des forces en jeuu ? 

Somme toute, il s'agissait d'un bon roman avec une idée de base très originale, mais qui n'a pas été bien exécutée et développée à son plein potentiel à mon avis. Malheureusement, je ne crois pas que je poursuivrai ma lecture de la série, et ce considérant que je ne me suis pas assez attachée à l'univers et aux personnages, particulièrement à celui de Chaolih. Il s'agit toutefois d'une très bonne entrée en matière pour les personnes qui voudraient commencer à apprivoiser le genre de la fantasy et souhaite découvrir une histoire qui progresse rapidement et, si c'est le cas, n'hésitez surtout pas à le lire. 

12 mai 2020

Les Guerriers de Ténèbres tome 1 : La Quête du Griffon par Katherine A. Ouellet

Auteur: Katherine A. Ouellet
Éditeur: Luzerne Rousse
Collection: ---
Pages: 466
Parution: 10 novembre 2018


Quatrième de couverture : 

Le monde de Théïa est à feu et à sang. Sentant que le temps lui est désormais compté, l’Enchanteresse Rowenna de Sora décide de faire renaître un ancien
ordre : celui des Guerriers de Lumière.

Apprivoisant encore leurs pouvoirs, et essayant de ne pas se laisser consumer par eux, les six adolescents formant l’Ordre devront traverser la moitié du continent pour aller défier l’usurpatrice du trône de Morthos, la reine Morganne, ainsi que l’Ombre, son bras droit.

Leur destinée étant de combattre le mal qui gangrène le continent d’Isédia, renverser Morganne n’est que la première tâche qui sera imposée aux Guerriers.

Mon avis : 

Ce roman raconte l'histoire de 6 adolescents qui, malgré eux, sont recrutés dans le fameux ordre des Guerriers de Lumière afin de combattre le mal sur le continent d'Isédia. Ces Guerriers existent également afin de protéger les mortels des dieux et déesses de ce monde pendant que ceux-ci se livrent une guerre dans le panthéon céleste, guerre où les mortels sont utilisés comme des jouets par les divinités. 

La particularité des Guerriers de Lumière réside dans le fait que chacun de ses membres est le porteur d'une pierre de pouvoirs liés aux éléments. Dans ce premier tome, nous apprenons à connaître ces six futurs guerriers et suivons leur apprentissage de la magie au fil des obstacles qui se dresseront sur leur chemin. 

Je le dis d'emblée, je n'ai pas apprécié cette lecture. Ce livre comporte plusieurs problématiques majeures pour moi, qui ai lu énormément de fantasy, que ce soit de niveau jeunesse, young adult ou adulte, mais je regrouperais l'ensemble de ma critique sous un seul point: ce livre n'est pas adressé au bon public. 

Je suis d'avis que j'aurais beaucoup mieux apprécié cette lecture lorsque j'étais âgée entre 9 à 13 ans. Voici pourquoi.  

Tout d'abord, son contenu est tout d'abord tout à fait adéquat pour des enfants de cet âge, et ce considérant qu'aucune scène de violence excessive ou d'autre contenu plus adulte n'était présente. De plus, le vocabulaire utilisé par l'auteure est adapté pour ce genre ce public, les phrases utilisées étant courtes et rythmées et utilisant un vocabulaire simple. 

De plus, les personnages ont le tempérament et le caractère que pourrait avoir des enfants de 9 à 13 ans dans leurs enfantillages, de telle sorte qu'un lecteur se trouvant dans cette même tranche d'âge se projetterait sans doute mieux dans les aventures de ceux-ci. Ainsi, en choisissant de rediriger l'oeuvre vers un autre public cible, la plupart des éléments problématiques soulevés au cours de ma lecture disparaissent d'eux-mêmes. 

Toutefois, malgré ce changement de cap, j'ai tout de même relevé plusieurs incohérences dans le roman. Mentionnons tout d'abord Adryan et ses pouvoirs. Je ne vois aucun problème à ce que l'auteure nous dépeigne un personnage comme Adryan, qui a plusieurs ressources à sa disposition, notamment la possibilité de lire dans les pensées. Toutefois, j'aurais aimé que cette particularité soit pleinement exploité par le personnage, et lui permette ainsi d'être un peu plus omniscient, en connaissance de son environnement. Au contraire, Adryan n'est pas à l'aise de faire confiance à ses compagnons ou toute autre personne, alors même qu'il a la capacité de lire dans leurs pensées en tout temps. Il n'y a donc, à mon avis, aucune logique à l'existence des doutes et des peurs de ce personnage, plus particulièrement par rapport à un certain représentant de la race elfique rencontré dans le roman... 

Par la suite, j'ai trouvé que plusieurs des réactions des personnages n'étaient pas crédibles. Prenons par exemple le personnage de Kérinne. Kérinne vit dans ce roman un énorme chamboulement dans sa vie, et semble accepter d'emblée son nouveau destin et sa nouvelle façon de vivre. Au surplus, elle est immédiatement meilleure que les autres ou équivalente en talent et en habilité dans plusieurs disciplines qu'elle ne pratiquait pas auparavant, ce qui n'est pas logique à mon sens. Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, mais il illustre à mon sens une problématique de ce roman, ce qui rend ses personnages un peu moins crédibles à mes yeux. 

Finalement, j'ai certaines réserves à soulever relativement au rythme de l'oeuvre. J'ai trouvé que les actions s'enchaînaient extrêmement rapidement, au point que je n'avais pas le temps de comprendre la difficulté d'une épreuve traversée par les personnages ou l'environnement entourant nos protagonistes avant que nous passions immédiatement à la scène suivante. De plus, il y avait également certains moments où les personnages se chamaillaient ou discutaient alors qu'ils étaient au beau milieu d'une course-poursuite, ce qui leur aurait alors valu de se faire rattraper très rapidement selon moi. 

Malgré ce bémol de mon côté, je crois toutefois que d'autres saurons apprécié ce rythme accéléré, qui ne laisse pas une seule seconde de répit au lecteur. 

Notons également que ce commentaire s'applique aussi au début de l'histoire, où l'auteure m'a perdu pendant les cinquante premières pages avec un afflux d'informations trop important et des enjeux politiques qui n'avaient finalement pas un grand impact sur le reste de l'histoire. J'aurais préféré que l'on me fasse découvrir progressivement les différents royaumes et leur culture, de même que les différentes divinités de ce monde. J'aurais ainsi eu le temps d'assimiler chacune de ces informations, pour ainsi mieux comprendre les enjeux politiques de ce continent. 

En bref, je n'ai malheureusement pas apprécié cette histoire, mais je suis certaine qu'un public plus jeune, âgé entre 9 et 13 ans, saurait mieux l'apprécier qu'un public jeune adulte. 

6 mai 2020

La Faucheuse tome 2 : Thunderhead par Neal Shusterman

Auteur: Neal Shusterman
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 571
Parution: 15 mars 2018


Quatrième de couverture: 

"Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d'erreur." 

Le Thunderhead, l'intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs.

Il ne peut qu'observer... Et il n'aime pas ce qu'il voit.

Mon avis :

ATTENTION: NE LIRE QUE SI VOUS AVEZ LU LE PREMIER TOME. CET AVIS POURRAIT CONTENIR DES SPOILERS SUR LE PREMIER TOME.

Une fois le premier tome terminé, je n'ai pu résisté plus de quelques mois avant de me plonger de nouveau dans cet univers, la fin du précédent présageant une très bonne suite.

Nous retrouvons ainsi Citra et Rowan dans ce nouvel opus, alors que le Nouvel Ordre et l'Ancienne Garde s'affronte pour tenter d'imposer leur vision à la communauté des faucheurs. Malgré eux, Citra et Rowan seront entraînés dans ce conflit politique dont les retombées pourraient avoir de grandes conséquences pour le reste de la société.

Ce deuxième tome m'a captivé du début à la fin, tout comme son prédécesseur. Encore une fois, l'auteur ne lésine pas sur les rebondissements et fait progresser plusieurs intrigues en parallèle les unes des autres. Nous apprenons ici à connaître un peu mieux ce monde dans lequel nous sommes plongés, tant du côté du Thunderhead que de la politique interne régissant les institutions des faucheurs. Cet élargissement de notre perspective en tant que lecteur est très intéressante et m'a permis de comprendre encore mieux les enjeux de ce monde.

Encore une fois, j'ai énormément apprécié les personnages avec lesquels nous évoluons. Que ce soit, Dame Curie, maître Farraday, Citra, Rowan, Greyson et les autres, je les ai tous apprécié à leur manière. L'évolution psychologique de chacun à la suite des événements qui se produisent dans leur vie était très bien menée et crédible, et n'a fait que m'attacher encore plus à ceux-ci. Mention spéciale au personnage de Rowan, qui m'a poussé à réfléchir aux notions du bien et du mal à de nombreuses reprises, particulièrement en mettant en perspective les événements de son passé.

J'ai également apprécié la tangente un peu plus politique de ce deuxième tome. Les stratégies sournoises sont au rendez-vous, particulièrement de la part de ceux dont on s'y attend le moins ! 

L’apothéose de ce roman demeure toutefois la fin extraordinaire que nous a livré l'auteur ! C'était inattendu, mais en même temps si logique que j'aurais dû la voir arriver... Je m'attendais à une fin grandiose, mais pas à celle-là ! Elle m'a hanté pendant plusieurs jours, à tenter de figurer quelles pouvaient en être les innombrables conséquences ! Bref, c'était un coup de maître, et je l'affirme alors que je suis très difficile et pointilleuse sur les fins en temps normal !

Vous l'aurez donc compris, il s'agit d'un coup de cœur et je le recommande vivement à tous, surtout si vous vous êtes lassés des dystopies en tout genre ! Celle-ci, je vous le promets, saura vous réconcilier avec le genre !

4 mai 2020

La Faucheuse par Neal Shusterman


Auteur: Neal Shusterman
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 493
Parution: 16 février 2017

Quatrième de couverture: 

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

Mon avis : 

J'avais énormément entendu parler de cette série dystopique à travers la communauté livresque avant de me procurer les deux premiers tomes. J'avais tout d'abord certaines appréhensions face à une énième dystopie mettant en vedette de jeunes adolescents qui désirent se révolter du système qui leur était imposé, mais celles-ci se sont résorbées lorsque ce livre a été désigné comme étant le meilleur livre de la collection R pour l'année 2017-2018 par les lecteurs de la France. 

Nous nous plongeons ici dans un monde où l'ensemble de la société est dirigée par une seule et unique intelligence artificielle nommée le Thunderhead, lequel a mis en place des systèmes et procédures afin que la société répondes aux besoins de chaque individu. L'une des composantes qui a nécessité la prise en charge de la société par le Thunderhead est l'acquisition de l'immortalité par l'ensemble de la population. Or, comme les naissances de nouvelles vies se perpétuent, un système a dû être mis en place afin de réguler la population: la communauté des faucheurs. 

Ces personnes ont pour profession d'enlever la vie au hasard à des personnes de la société, et ce afin d'imiter la mort qui survenait pendant l'Âge de la Mortalité. Les faucheurs sont liés par un Code d'honneur très strict et rigoureux qui exige d'eux qu'ils ne prennent pas parti à l'encontre d'un groupe de la population, par exemple. 

Pour notre part, nous suivons les personnages de Rowan et de Citra, deux adolescents qui se voient offrir la possibilité de devenir des apprentis faucheurs. Pour cela, ils devront renoncer à tout ce qu'ils connaissent et embarquer dans cette aventure plus qui mystérieuse auprès de cette communauté dont ils ne connaissent pratiquement rien...

J'ai adoré ma lecture du début à la fin ! Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre où l'intrigue était aussi pleine de rebondissements inattendus ! Les actions s’enchaînaient à un rythme effréné, tout en étant logiques et très bien menées. En plus, l'auteur à l'art de rendre son intrigue totalement imprévisible, nous guidant dans une direction et faisant volte-face au dernier moment ! Je me suis fait avoir à de nombreuses occasions, ce qui a d'autant plus accentué mon appréciation de cette lecture !   

Pour ce qui est des personnages, j'ai trouvé qu'ils étaient tous très bien travaillés et complexes. Rien n'est simple dans ce monde où la moralité est le seul rempart contre la barbarie ! Et même s'il aurait été facile pour l'auteur de créer des antagonistes sans aucun sens moral, étant uniquement mené par leur brutalité, tel n'est pas le cas. L'auteur a su mettre en place plusieurs codes de valeurs qui régissent les actions des différents personnages et ainsi les rendre plausibles. Cela contribue à complexifier la personnalité de chacun des personnages, ceux-ci n'étant jamais complètement noir ou blanc. 

Les deux personnages principaux m'ont ainsi beaucoup plus. Citra et Rowan sont très différents l'un de l'autre, mais ont tous les deux un grand point en commun: leur sens moral. C'est ce qui leur a permis d'être recruté comme apprentis faucheurs dès le départ, et on sent qu'ils sont sans cesse tiraillés par cette moralité. Leur évolution psychologique dans ce tome est très intéressante, particulièrement du côté de Rowan. 

Ce que j'apprécie particulièrement dans ce roman, c'est qu'aucun des personnages ne pose d'action irréfléchi ou stupide, qui pourrait les entraîner dans une spirale de conséquences désastreuses. Au contraire, tout est bien réfléchi, et cela ne rend l'intrigue qu'encore plus cohérente, lui faisant gagner en profondeur. 

Finalement, l'auteur aborde avec brio des thématiques difficiles telles que les concepts de la mort, de l'immortalité, de la moralité et du bonheur. Le roman n'en devient pas lourd pour autant, ces sujets étant exploités par les biais des actions et des choix des personnages, et sinon à travers les extraits de journaux de faucheurs à la fin de chacun des chapitres. 

En conclusion, il s'agit d'un énorme coup de coeur pour moi, l'écriture riche et fluide de l'auteur m'ayant conquise dès le départ, suivi immédiatement par l'univers, l'intrigue et les personnages tous plus intéressants les uns que les autres ! 

27 avril 2020

TAG 100% bleu

Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je reprends la publication d'article après cette absence inaperçue (ou presque) afin de vous présenter le Tag 100% bleu, a.k.a. sur la littérature québécoise !

Ce TAG a été créé par la Booktubeuse MAPS afin de soutenir le milieu du livre québécois dans cette période de précarité économique.

Donc, sans plus attendre, je vous présente quelques suggestions québécoises de mon crue:

1) L'auteur/l'autrice que tu recommandes tout le temps ?
On commence avec une question plus difficile pour moi, considérant qu'il est assez rare que je recommande spécifiquement un ou une auteur(e) québécois(e).

Quand j'étais plus jeune, soit entre 8 et 16 ans disons, je recommandais beaucoup Anne Robillard, auteure des Chevaliers d'Émeraude, mais également de plusieurs autres séries que j'appréciais :
     
Maintenant, toutefois, je recommanderais plutôt l'auteure Elisabeth Tremblay, tant pour sa série Filles de Lune que pour son premier tome de la série Sang de pirate (il me reste les tomes 3 et 4 à lire, et j'avais moins apprécié le 2e tome) :
 
2) Un livre qui a été une grande surprise pour toi ?
Je me rappelle que le premier tome de la série La vengeance des Ténébryss par Claude Jutras m'avait beaucoup étonné par la qualité de son écriture et de son intrigue. Je n'ai toutefois jamais eu l'occasion de trouver la suite en librairie !

3) Un auteur ou une autrice que tu aimerais découvrir ?
Je n'ai pas lu beaucoup de Chick-lit québécoise, ne sachant pas vraiment par où commencer. Mais je crois savoir que les livres écrits par Amélie Dubois sont assez réputés, donc je me laisserai peut-être tenté !
4) Un livre nostalgique (qui te rappelle ton enfance) ?
J'aimais beaucoup les livres J'aime lire ! (je ne sais pas si c'est québécois, mais c'est tout de même une collection que j'appréciais particulièrement !)

5) Un livre qui t'as bouleversé ?
Je n'ai malheureusement pas souvenir d'un livre québécois qui m'a bouleversée, considérant que je n'ai lu que très peu (ou pas) de livres contemporains québécois. Toutefois, afin de donner une réponse à cette question, notons que le roman Eliza et ses monstres par Francesca Zappia m'avait réellement bouleversée:
6) Un livre audio que tu recommandes ou que tu vas tenter ?
Lors de l'un de mes innombrables aller-retours Sherbrooke-Québec, j'ai commencé à écouter la série
Anne la maison aux pignons verts, qui est disponible gratuitement sur le site de Radio-Canada pour les intéressés. L'auteure n'est pas québécoise, mais canadienne, alors je crois que cela compte quand même ! J'avais bien apprécié l'histoire !
7) Ta maison d'édition coup de cœur ?
Quand j'étais plus jeune, soit entre 7 et 12 ans, j'appréciais énormément tous les livres qui étaient publiés par la maison d'édition Les Intouchables.
   
Ensuite, je suis tombée sur les Éditions ADA que j'ai beaucoup aimé durant mon adolescence :
  
 
Finalement, aujourd'hui, je tenais à souligner l'existence et la contribution au milieu littéraire québécois de la nouvelle maison d'édition Luzerne Rousse, dont je soutiens l'ambition de faire entrer sur nos tablettes de la littérature Young Adult d'auteurs de chez nous ! Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire beaucoup de leurs romans, mais j'espère pouvoir me plonger dans ceux-ci très bientôt !
   
8) Ta citation préférée ?
Je n'ai pas de citation préférée, malheureusement. Je ne note jamais les passages des livres que j'apprécie...

Et voilà, c'est ce qui conclut ce Tag ! Si vous avez des suggestions de lectures québécoises, n'hésitez surtout pas !


5 janvier 2020

Bilan de l'année 2019


Oh, mais que vois-je ? Un fantôme qui s'avance tranquillement pour nous rappeler son existence ? On ne l'entraperçoit que lorsqu'un rayon solaire traverse son enveloppe diaphane presque disparue avec le passage du temps... Mais qu'est-il advenu de cette âme autrefois si vigoureuse et pleine de vie ? 

Bonjour à tous ! 

Je suis de retour aujourd'hui afin d'abord de vous informer que je suis toujours en vie, mais surtout pour faire mon bilan livresque de l'année 2019 ! Vous l'aurez compris, la dernière année a été extrêmement chargée de mon côté. La dernière que je suis venue ici, je vous mentionnais que j'entrais dès à présent sur le marché du travail... Eh bien, voilà qui est fait ! Et quelle entrée ! 

De janvier à juillet, j'ai effectué mon stage du Barreau, lequel a demandé un investissement de temps considérable afin de parvenir à réaliser tous et chacun des mandats qui m'étaient confiés. Cette première moitié de l'année m'a permis d'apprendre énormément de la profession, empiétant par le fait même sur mes temps libres et grugeant mon énergie jusqu'à l'épuisement. Au surplus, j'étais alors séparée de mon copain, celui-ci vivant à Sherbrooke alors que je demeurais à Québec pour le travail. Les nombreux va-et-vient entre les deux villes m'ont donc aussi demandé beaucoup de temps et d'efforts. 

Au travers de toutes ces épreuves, je suis parvenue à lire les livres suivants: 

   
  

Puis, j'ai été assermentée en juillet, moment où je suis officiellement devenue avocate ! Au même moment, mon copain est venue me rejoindre à Québec, où nous avons déménagé dans un appartement juste à nous ! À partir de là, la routine s'est emparée de notre temps et un peu plus de temps libre me fut octroyée, bien que ma profession demande toujours un investissement de temps considérable. 

Dans cette deuxième moitié de l'année, j'ai lu les romans suivants: 

  
  
  

Voici donc mon bilan pour les résolutions livresques de 2019: 
  • J'ai lu un total de 15 livres sur l'objectif de 25 que je m'étais fixé; 
  • Je n'ai rédigé aucune chronique depuis le 1er janvier 2019; 
  • Bilan de mes séries: En cours: 36 contre 32 en 2019, En attente: 3 contre 4 en 2019 et Terminées: 32 contre 30 en 2019) 
  • J'ai lu Shades of Light et Le faiseur de rêves, mais je n'ai toujours pas lu Dark Moon, Les épées de la nuit et du jour, Le Don et Tortues à l'infini; 
  • J'ai relu la saga À la croieé des mondes par Philip Pullman; 
  • J'ai lu un roman de H.P. Lovecraft et le premier tome des Grisha Verse de Leigh Bardugo. 
Et maintenant, mes coups de cœur et déceptions de l'année: 

Coups de cœur de l'année 2019

  

Commençons par Le Faiseur de rêves par Laini Taylor ! Ce roman était tout simplement merveilleux ! Il raconte l'histoire d'un jeune orphelin nommé Lazlo qui est complètement obsédé par la mystérieuse ville de Désolation et, mais surtout cherche à comprendre pourquoi le véritable nom de cette cité a complètement disparu de tous les esprits au même moment alors qu'il était âgé de 5 ans. L'ensemble de cette oeuvre est incroyable: tant l'originalité de l'histoire et de l'intrigue que l'unicité et la profondeur des personnages m'ont subjuguée ! Attention toutefois: le développement de l'histoire n'est pas pour tout le monde ! Pour ma part, je suis fan des histoires qui sont développées avec lenteur jusqu'à parvenir à l’apothéose finale, mais si tel n'est pas votre cas, je ne vous conseille pas ce roman. 

Je me suis plongée dans cette histoire à la suite d'une recommandation qui avait été faite par une Youtubeuse à tous les Serdaigle de ce monde, et je ne peux que confirmer cette recommandation. Alors à vous, Serdaigle qui lisez ces lignes, foncez vite vous acheter ce roman époustouflant ! 

Par la suite, j'ai lu en deux parties les tomes de la série La Faucheuse par Neal Shusterman. Cette histoire nous permet de suivre la vie de personnages, soit Citra et Rowan, sur leur parcours menant à la profession de faucheur. En effet, dans ce monde, une intelligence artificielle a le contrôle sur tous les aspects de la société, la rendant ainsi parfaite. Or, comme la société est perfection, les êtres humaines sont éternels. Afin de réguler la population pour que les ressources soient suffisantes pour l'ensemble, la société des faucheurs a été créée, dont les membres sont chargés de tuer un quotas d'être humains par année. Ceux-ci ont leur propre code moral, et ne sont aucunement assujettis aux règles de l'intelligence artificielle, le Thunderhead...   

Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas lu de dystopies, par peur de ne pas apprécié comme les quatre dernières que j'ai lu, mais celle-ci était vraiment incroyable ! Elle se distingue nettement de toutes les autres séries dystopiques que j'ai pu lire jusqu'à présent, notamment quant au schéma narratif suivi. On y va de rebondissements en rebondissements, et j'ai été surprise de nombreuses fois par la tournure des événements. Les deux personnages principaux sont complexes et intéressants à suivre, de même que tous les personnages secondaires que l'on peut rencontrer au cours du récit. Le deuxième tome ne vient qu'améliorer le tout, ne faisant pas du tout office de tome de transition ! La fin était renversante et je n'ai qu'une hâte, que le troisième tome sorte enfin au Québec pour que je puisse enfin découvrir le fin mot de cette histoire !! Je vous le conseille vivement ! 

Mes déceptions: 

 

Cette année, je n'ai eu que deux réelles déceptions. Tout d'abord, il m'a fallu plus d'un mois et demi pour lire Orphelins 88 de Sarah Cohen-Scali, et ce à mon plus grand désarroi. En effet, j'avais adoré Max de la même auteure, qui racontait l'histoire d'un enfant né dans le cadre du programme du Lebensborn durant la deuxième guerre mondiale par les Nazis.

Dans ce livre-ci, on se retrouve après la deuxième guerre mondiale, à suivre un enfant amnésique qui tente de retrouver sa famille. Pour moi, le rythme n'y était pas, l'histoire n'était pas très accrocheuse et même si j'ai bien aimé en apprendre plus par rapport au contexte post seconde guerre mondiale, il manquait quelque chose pour que je me sente plus attaché au personnage principal ainsi qu'à ses compatriotes.

L'autre livre qui a été une déception pour moi est le livre à l'origine du film phénomène À tous les garçons que j'ai aimés par Jenny Han. Je me suis plongée dans celui-ci en connaissant déjà l'histoire, ayant visionné le film il y a près d'un an. Or, le livre était bien en deçà du film, pour être bien honnête. Pour ceux qui ne connaîtrait pas l'histoire, on retrouve ici l'adolescente Lara Jean qui, au cours de sa vie, a écrit des lettres à chaque fois qu'elle est tombée amoureuse d'un garçon, mais sans jamais la lui envoyer. Or, un matin, toutes les lettres ont disparues, se retrouvant entre les mains de leurs destinataires...

De mon point de vue, les personnages étaient beaucoup moins attachants dans le roman que dans le film. Tout d'abord Margaud, la grande soeur de Lara Jean, était très désagréable dans le livre. Elle ne semblait se soucier de personne hormis elle-même, et elle était très froide et distante avec les membres de sa famille, même Lara Jean sa "confidente" de toujours. Josh était aussi très désagréable ici, encore plus que dans la série. Et Peter... BREF vous aurez compris que je n'ai pas du tout apprécié le livre autant que j'ai pu apprécié le film majoritairement en raison des personnages ! J'hésite même à lire les prochains tomes maintenant que je sais que Netflix souhaite poursuivre la série...

Mes résolutions livresques de 2020: 

Cette année ressemblera fort probablement à l'année dernière, en ce sens que je travaillerai toute l'année comme avocate de moins d'un an d'expérience. Par conséquent, je diminuerai certains des objectifs que je me suis fixés dans les années passées enfin de prendre en considération ce nouveau mode de vie. Toutefois, je souhaite toujours que la lecture demeure un aspect important de ma vie, et c'est donc pourquoi je continuerai de tenter de lire le plus possible de ce qui me fait envie.

Les objectifs que je souhaite atteindre:
  • Lire au moins 18 livres; 
  • Réduire ma PAL à moins de 20 livres; 
  • Terminer ou mettre à jour le plus de séries possibles (En cours: 36 sagas, En attente: 3 sagas, Terminées: 32 sagas);
  • Déterminer quelles séries je ne commencerai ou ne continuerai jamais (Mise à jour des Sagas en cours et de la Wishlist);
  • Terminer le plus possible les romans dans ma PAL avant d'en acheter d'autres (notamment Dark Moon, Les épées de la nuit et du jour, Le Don et Tortues à l'infini); 
  • Les relectures que je souhaiterais faire: La 5e vague par Rick Yancey; La passe-miroir par Christelle Dabos; Eon et le douzième dragon par Alison Goodman; Une braise sous la cendre par Sabaa Tahir; Percy Jackson par Rick Riordan;
  • Les lectures que je souhaiterais faire qui ne sont pas dans ma PAL: Le Seigneur des Anneaux par J.R.R. Tolkien; Mortal Instruments par Cassandra Clare; Les mondes d'Ewilan par Pierre Bottero; Mistborn par Brandon Sanderson
Les objectifs sont ressemblants de l'année dernière pour certains, mais ne constituent, encore une fois, que des guides à suivre ou non au gré de mes envies.

Sur ce, il est temps pour moi de vous laisser, et de vous souhaitez une très belle années 2020 à chacun et chacune d'entre vous !